was successfully added to your cart.

Pas banale cette procrastination !

By juin 16, 2017Mieux-Etre

Je suis Miss travaillante et persévérante. Vaillante et assidue. Disciplinée.

Faire de la procrastination, qui ça ? Moi ? Pfff !!

La définition:

PROCRASTINATION. Du latin « pro », qui signifie « en avant » et « crastinus », qui signifie « du lendemain ». C’est la tendance à remettre systématiquement une tâche importante au lendemain. Han-han, not me ! Moi qui ai toujours cru être à l’abri de ce « phénomène »…

Tell me about it 

Tranche de vie….

Sur le long terme, j’ai des rêves immenses à réaliser. Et beaucoup de travail à faire pour y arriver. À moyen terme, j’ai des objectifs à atteindre. Des objectifs qui demandent, eux aussi, beaucoup de travail. Aujourd’hui, ici et maintenant… Bien… j’ai toute une vie ! Hihi !

 

Mes excuses face à tout ce que je devrais être en train de faire ?

Lorsque j’aurai l’argent, le temps, les connaissances, les ressources…

Lorsque je serai plus vielle, moins grosse, plus connue…

Suis-je la seule à faire ça ?

Encore pire, j’espère presque parfois que le travail se fera instantanément ! Un chausson avec ça ?! Évidemment, on sait tous que : It takes HARD WORK !! Mais est-ce suffisant ?

Voici ce que j’ai à te partager…

2 éléments essentiels pour remédier à la procrastination

  • A time frame – Une date précise.
  • A commitment  – Un engagement SÉRIEUX de toi, envers toi.

À savoir

Des chercheurs ont été en mesure de prouver que de le simple fait de remettre à plus tard provoque de l’anxiété, de l’angoisse, du stress et de la culpabilité. Sur une période plus ou moins longue, ces symptômes peuvent aussi mener à la dépression… Pas banale cette procrastination !

 À faire

Se demander : « Quelles sont mes priorités ? », puis,  faire une liste précise et détaillée de tes priorités. TES priorités. Les tiennes. Pas celles qui feraient plaisir à je-ne-sais-qui ! Pour je-ne-sais-quoi ! Cette liste te donnera une idée par où commencer.

Slowly but surelyPlanifier de petites tâches

Ici, je vais utiliser la métaphore de l’escalier. Tu as le choix. Voir l’escalier de 5 étages qui monte et qui monte, ou te concentrer sur la première marche.

Si tu ne fais que regarder la hauteur de l’escalier, tu auras le vertige, auras l’impression que tu n’y arriveras jamais et tu auras de la difficulté à t’y mettre. Une marche à la fois, c’est possible.

Le travail régulier et constant te mènera vers de petits succès. Les petits succès, eux, te mèneront vers TA réalisation.

Les distractions

Oh GOD ! Aujourd’hui, tout nous distrait. Nos amis, notre cellulaire, les notifications de courriels, les réseaux sociaux. Tout !!

Un simple accès Wi-Fi est suffisant pour chercher le titre de la chanson qui joue à la radio, admirer le dernier #selfie de Kim Kardashian et se réveiller 6 heures plus tard de ce coma, avec la façade de notre demeure en plein écran sur Google Map !

Tout ça est bien sûr plus attrayant que de travailler ! Alors, comment dire non ? Ou plutôt, quoi faire avant de dire oui à la distraction ? Donne-toi un délai de réflexion de quelques minutes afin d’analyser les conséquences de ce « oui » – le prix à payer et la possibilité de remettre ce travail à un moment ultérieur.

UNE RÉCOMPENSE !

Lorsque tu auras atteint ton objectif, aussi minime soit-il, CELEBRATE ! Et si tu sors le champagne, appelle-moi, j’arrive !  #Ilovechampagne

Starting Mondayje ne procrastinerai plus.

Et toi ?

2 Comments

Leave a Reply